Guide auto pour l’hiver : que savoir sur les pneus neige et pneus hiver ?

L’hiver arrive, les températures baissent et les chutes de neiges commencent à poindre. Un ensemble de facteurs qui font que votre voiture est plus vulnérable. Il est dès lors important de s’équiper. Parmi ces équipements pour l’hiver, les pneus. Le pneu hiver, ou neige, est primordial lorsque la température descend en dessous de 7 degrés. Assurland vous propose de faire le point sur ces pneus désormais obligatoires dans les départements montagneux entre novembre et mars. Une obligation qui peut aussi avoir des conséquences sur l’assurance auto de votre véhicule.

Pneu hiver : quelles différences avec le pneu été et lesquels choisir ?

Contrairement au pneumatique été, le pneu hiver, également appelé pneu neige, est conçu avec des matériaux plus résistants aux basses températures. Malgré le fait que ces dernières soient négatives, la gomme reste souple, ce qui permet de meilleures performances sur neige ou verglas, et notamment en matière de freinage. Les pneus certifiés hiver doivent ainsi être montés sur les véhicules dès que la température descend en dessous de 7 degrés.

Mais alors, lesquels choisir ?

Il existe deux principaux types de pneu hiver symbolisés par des marquages sur les flancs des pneus :

Les pneus M+S ;

Les pneus 3PMSF.

Les pneus M+S sont des pneus « Mud and Snow », entendez « Boue et neige ». Ces pneus peuvent ainsi être utilisés durant l’hiver sur des routes enneigées ou couvertes de boue.

Abréviation de « Three Peak Mountain Show », entendez « Montagne à trois pics avec un flocon de neige », la mention « 3PMSF » est gage de qualité, de hautes performances et de sécurité. Cette mention indique ainsi que le pneu est conçu pour l’hiver et les conditions qui y sont inhérentes. Ces pneus 3PMSF ont été approuvés par un test réglementé pour garantir le bon niveau de performance dans des conditions hivernales.

Que ce soit les pneus marqués « M+S » ou ceux marqués « « M+S » et accompagnés du logo « 3PMSF », ils doivent être homologués « pneu hiver » et répondre à une certaine réglementation.

Comparé à un pneu été, un pneu hiver coût en moyenne 20 à 25 % plus cher. Soit 20 à 30 € de plus en moyenne. A cela il faut également ajouter le montage du pneu qui coûte près de 15 € (un prix à multiplier par 4). Au final, la facture est comprise entre 400 et 700 €.

Chaînes, cloutés, « toutes saisons » : quels autres pneus utiliser pendant l’hiver ?

Il est également possible de croiser d’autres pneus, et notamment les pneus nordiques, ou ICE. Ce dernier se positionne entre le pneu clouté et le pneu hiver.

Les pneus cloutés, également appelés « à crampons », servent en cas de verglas. Une voiture équipée de pneus cloutés ne peut pas dépasser les 90 km/h et doit arborer un disque à l’arrière gauche pour signaler l’installation de ces pneus.

Les pneus « toutes saisons », également appelés pneus « 4 saisons » ou « hybrides », sont des pneus qui combinent les gommes d’un pneu hiver et d’un pneu été. Ces pneus ne sont de ce ne fait pas les plus performants sur la neige. Vous pouvez toutefois les utiliser si vous résidez dans une région où il y a peu d’épisodes neigeux ou peu de verglas. Côté prix, les pneus « 4 saisons » sont aux mêmes prix que ceux d’été et donc moins chers que les pneus hiver.

Si le pneu hiver vous permet de rouler sur la neige, les chaînes sont fortement conseillées dans les cas de chutes de neige. Ces chaînes doivent être montées sur les deux roues motrices de la voiture ou alors sur les 4 roues pour les véhicules à propulsion ou 4×4. L’installation de chaînes peut obligatoire dans le cas où des panneaux l’indiquent :

Panneaux B26 ;

Panneaux B44.

Pneu hiver, pneu neige : habillez votre voiture pour l’hiver

Réglementation : le pneu neige est-il obligatoire ?

En France les pneus neige (montés sur les quatre roues) ou des chaines (montées au moins sur les deux roues motrices) sont désormais obligatoires, depuis le 1er novembre 2021, dans 48 départements situés en région montagneuse. Cette obligation a été imposée par la loi Montagne II du 28 décembre 2016 et le décret paru au Journal officiel le 18 octobre 2020. La mesure s’applique tous les ans, du 1er novembre au 31 mars, et concerne aussi bien les véhicules légers, que les utilitaires et les camping-cars. Seuls les véhicules équipés déjà de pneus à clous ne sont pas concernés. L’ambition affichée est de fluidifier la circulation et de limiter les risques d’accident.

D’autres pays ont quant à eux adoptés une réglementation sur l’usage des pneus hiver. Ces derniers sont en effet obligatoires dans certains pays :

Obligatoires une période donnée : Autriche, Suède, Finlande, Norvège, Estonie, Lettonie, Lituanie, Slovénie, Bosnie Herzégovine, Roumanie, Serbie, Turquie.

Obligatoires selon les conditions climatiques et de roulage : Allemagne, Suisse, Italie, Danemark, République Tchèque, Slovaquie, Croatie, Kosovo

Pneu neige : quid de votre assurance auto ?

Maintenant que les pneus neige sont obligatoires dans certains départements entre novembre et mars, vous pouvez être sanctionné par votre assureur auto si vous ne les aviez pas montés sur votre véhicule avant un sinistre. Par exemple, en cas de dérapage sur une chaussée glissante, sans pneus neige, le sinistre est habituellement considéré par l’assurance auto comme un accident sans tiers. Mais si ce sinistre survient dans une zone géographique où le pneu neige est obligatoire, et durant la période hivernale, votre assureur auto pourrait refuser de vous indemniser.

Tout comme les pneus neige en zone montagneuse, l’assurance auto est également obligatoire pour pouvoir prendre le volant de son véhicule. Mais si vous souhaitez par exemple partir en vacances à la montagne, vous pouvez vous assurer uniquement pour une durée limitée. Ce qu’on appelle l’assurance automobile temporaire peut en effet être souscrite pour une durée allant de 1 à 90 jours. Il faut néanmoins accuser d’une certaine expérience de conduite pour être éligible à ce type d’offre (les jeunes conducteur et moins de 21 ans en sont souvent exclus).

Généralement, les contrats d’assurance auto temporaires sont limités à la garantie responsabilité civile : il s’agit donc d’une assurance au tiers temporaire. Toutefois, des contrats d’assurance auto temporaires proposent aussi des garanties étendues pour le conducteur et le véhicule : assistance, dépannage, dommages corporels au conducteur, vol, bris de glace… Ces garanties sont notamment recommandées dans le cas d’un voyage à l’étranger pour une courte durée, par exemple. Si vous partez à la montagne, les garanties assistance et dépannage peuvent être particulièrement utiles, en cas d’accident ou de dommages matériels.

Pour assurer temporairement son auto, rien de plus simple. Il suffit de passer par un comparateur d’assurances auto en ligne. En quelques minutes, vous obtiendrez des devis gratuits de notre panel d’assureurs. Vous pourrez comparer les tarifs proposés, sans engagement, et contacter les assureurs auto qui vous semblent les plus intéressants. Une fois mis en relation, vous pourrez demander à l’assureur de souscrire une assurance auto temporaire, et discuter des garanties souhaitées.

Pneu neige : peut-on rouler avec en été ?

Tous les pneus vendus sur le marché sont homologués selon les exigences des règlements (UNECE n°30 et 54). Ces dernières garantissent la sécurité minimale d’usage de ces produits. Toutefois, les manufacturiers recommandent le pneu adapté à la saison. Les pneus été risquent en effet de durcir et de se craqueler s’ils sont utilisés lorsque la température descend en dessous de 7 degrés. À l’inverse, un pneu hiver utilisé en été risque de ramollir. Si les températures montent top haut, la gomme mollira et se dégradera beaucoup rapidement.